Accueil > Tutos & conseils > Le petit guide de la chaux

L’histoire de la chaux

La chaux est un élément naturel tiré des carrières de calcaire (et non pas des carrières de chaux !). La chaux est donc du calcaire
que l’on amène à une température élevée (environ 1200°C) et qui se transforme chimiquement en chaux. Son origine date d’il y a très longtemps…
Plus précisément de la Turquie Orientale, il y a 14 000 ans, où des découvertes ont prouvé que la chaux était déjà utilisée. On
retrouve la chaux dans les construction grecques et romaines et plus loin encore, en Chine ! La grande muraille de Chine a même été
construite, en partie, à base de chaux ! Alors ici pas question d’utiliser des parpaings mais plutôt des briques et des pierres, et ça tient bien !

La chaux est un enduit 100% naturel. Propriété qui lui est propre et qu’il faut conserver en évitant de la mélanger avec des produits
chimiques et nocifs comme des colorants industriels. C’est pourquoi on mélange la chaux avec des pigments naturels issus de notre
bonne vieille terre !

Et l’enduit ?
On parle d’enduit à la chaux parce que la chaux va servir de liant pour lier tous les composants de l’enduit dans le seau et sur les murs. La chaux est donc le liant de notre enduit.

Les différentes chaux

La chaux hydraulique : son repère est la notion de NHL (Liant Naturel Hydraulique) qui nous indique sa teneur en silice. Plus le chiffre est élevé, plus la chaux contient de silice, plus elle est hydraulique et moins elle mettra de temps à sécher. Vous trouverez ces indications sur les sacs de chaux et sur les mortiers chaux sable prêt à l’emploi.

NHL 2

Très peu hydraulique, emploi général sur des supports tendres : pisé, briques de terre crue, pierres tendres…)

Sèchage entre 18 et 24h

NHL 3,5

La plus courante parce, elle convient à tous types de travaux : maçonnerie générale, enduits, dalles etc…

Sèchage entre 10 et 12h

NHL 5

La plus hydraulique, elle s’utilise dans la fabrication de dalles

Sèchage entre 3 et 5h

NHL 5-Z

Nous ne la conseillons pas. Cette chaux est formulée avec du ciment pur, elle n’est donc pas naturelle. C’est de la chaux hydraulique artificielle

La chaux hydraulique sèche en présence de l’eau, de ce fait elle s’utilise plutôt à l’extérieur ou dans des pièces humides. On l’utilise également en complément du chanvre.

Pourquoi utiliser la chaux hydraulique ?

  • Elle apporte une protection à l’ouvrage contre les intempéries et les eaux de ruissellement.
  • Elle sèche plus rapidement que la chaux aérienne grâce à une prise plus rapide.
  • Elle rend l’ouvrage pérenne et durablement sain.

La chaux aérienne : son repère est la notion de CL qui nous indique le pourcentage de carbonate, en général assez élevé de
l’ordre de 70, 80 ou 90 (le plus utilisé).
La chaux aérienne est utilisée dans les finitions intérieures ou les peintures à la chaux. On se sert de la chaux aérienne pour créer un stuc, un enduit à la chaux à base de chaux aérienne. Elle durcit lentement au contact de l’air par carbonatation. C’est-à-dire qu’elle absorbe le CO2 contenu dans l’air ambiant. On la recommande pour les murs anciens en pierre ou en terre à l’intérieur. Elle permet de créer des surfaces très lisses.

Le saviez-vous ? Les romains utilisaient souvent la chaux pour des projets personnels. Ils faisaient la chaux dans des quantités énormes et la conservaient sous la terre dans leur jardin. Si la chaux ne rentre pas en contact avec l’air elle peut se conserver des millénaires, dit-on !

Les matériaux qui composent l’enduit

Avant d’utiliser la chaux il convient de parler des différents matériaux qui composent un enduit !

Les charges

Il s’agit de la matière qui vient s’intégrer dans notre mélange pour créer le corps de notre enduit ou notre peinture. Dans un enduit à
la chaux les charges peuvent être nombreuses :
Les sables de carrières, qu’on utilise pour le corps de l’enduit ( 0-4 mm d’épaisseur) et les enduits de finition (4 à 6 mm d’épaisseur).
Attention le sable lavé ou sable de rivière ne fonctionnent pas pour nos enduits, il y a trop d’impureté.
La poudre de marbre qui peut être plus ou moins fine. On l’utilise pour les stucs.
Le blanc de Meudon est un blanc à base de craie tiré des carrières de Meudon, dans les Hauts-de-Seine.

Talc, Chanvre, Lin

Le saviez-vous ? On raconte que sous Louis XIV et Louis XV, les bourgeois utilisaient le marbre pour embellir leurs demeures. Les
personnes plus modestes, voulant les imiter, ont mis au point un stuc décoratif à base de poudre de marbre pour donner un effet
à leur intérieur à moindre coût. La technique a été si bien appliquée que la ressemblance est frappante, au point que l’on finit par s’y
méprendre tellement les 2 se ressemblent !

Les pigments

Le matériau naturel qui permet de donner sa couleur à notre enduit. Il en existe plusieurs, de terre et de fer :
– De terre nous retrouvons les ocres jaunes, rouge, marron, l’indigo, le bleu et j’en passe.
– De fer, par exemple de la rouille, un pigment que l’on peut tous récupérer chez soi !

Les adjuvants

Dans le cas où il faut faire un badigeon, on utilise un troisième produit que l’on ajoute à la chaux : les adjuvants ! Ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas d’un grade mais bien d’un produit que l’on ajoute à notre recette pour favoriser la prise de la chaux et la
fixation des pigments. Il en existe 2 principaux, le Methylcellulose, un rétenteur d’eau, qui retarde légèrement le séchage de l’enduit
et la caséine, une protéine de lait qui permet de mieux fixer un badigeon à la chaux.

L’eau

Le dernier élément, et pas le moindre !

Pourquoi utiliser la chaux ?

La chaux est naturelle, laisse respirer les supports et s’adapte à eux en fonction de son exposition au soleil, à la pluie, neige…
Elle se travaille avec des outils pas toujours faciles à manier mais que l’on continue à utiliser pour perdurer sa technique certes difficile mais ancestrale ! La chaux est donc imparfaite mais c’est ce qui en fait sa force.

Les avantages de la chaux :

Sain

La chaux est naturelle et composée de matériaux organiques. Elle empêche la prolifération des moisissures.

Souple et résistante

La peinture à la chaux s’applique sur différents supports et vieillit très bien.

Matériau polyvalent

Elle peut remplacer le ciment de mortier, les peintures vinyliques et le plâtre.

Facile à poser

La peinture à la chaux se pose et se retire sans problème. Si vous changez d’avis et voulez changer de couleur, c’est possible sans traitement particulier.

Isolant phonique et thermique

Seule, la chaux est déjà un excellent isolant thermique et phonique. Elle est encore plus efficace en ajoutant du chanvre et
du lin dans la peinture.

Les inconvénients de la chaux :

Nécessite des connaissances

Pour que la peinture à la chaux tienne bien, il faut respecter le dosage. Une mauvaise préparation peut engendrer des moisissures. De plus la chaux ne s’applique pas sur tous les supports. Nous vous proposons un stage de 2 jours pour apprendre à préparer et manipuler l’enduit à la chaux de A à Z. L’objectif est de vous apporter toutes les connaissances nécessaires pour avancer sereinement dans vos projets de construction et de rénovation.

Salissante

Du fait de son aspect poreux la peinture à la chaux se salit vite.

La couleur diminue en séchant

Il est difficile d’obtenir des teintes vives avec la chaux. Plusieurs couches seront nécessaires pour arriver au résultat voulu !

Dangereuse

Et oui, la chaux mal utilisée peut être très nocive et entrainer des brûlures graves. Il est dont essentiel de prendre des précautions et de suivre les instructions lors de sa manipulation ! La chaux est également très corrosive, il ne faut pas l’utiliser sur du fer ! par contre ça ne vient pas attaquer le plastique, on peut donc faire passer des câbles électriques.

Attention, nous ne disons pas que la chaux remplace le ciment en toute circonstance. Ce dernier n’est pas mauvais partout et la chaux n’est pas bonne partout ! Par exemple, pour une terrasse on ne peut pas mettre de chaux, le ciment sera idéal pour créer une dalle solide, durable et imperméable. En revanche pour des fondations de bâtiment, le ciment est trop rigide, il va empêcher la pierre de bouger et l’eau de circuler, dans ce cas la chaux est idéal !

Le saviez-vous ? Sur de la construction de batiment, le ciment va favoriser l’apparition d’un champignon à cause de son imperméabilité. Lorsque le champignon apparait on le voit par les coulées noires et rouges qu’il génère sur les façades.

L’utilisation de la chaux

Plus d’informations sur le lien suivant.
À titre informatif, vous y trouverez les différents dosages de mortier chaux pour mur en pierre à adopter avec de la chaux Saint Astier en fonction de votre projet. Il y a toutes les informations pour préparer un bon enduit maison !

Retrouvez également toutes ces informations sur notre dépliant, téléchargeable gratuitement.

Les outils

Petit tour des outils principaux nécessaires pour réaliser son enduit à la chaux !

Les truelles et taloches

pour étaler l’enduit sur les murs et surfaces d’application.

La brouette et le seau

pour transporter notre mélange une fois prêt sur notre lieu de chantier.

La bétonnière

Arrêtons-nous quelques instants sur ce point, doit-on acheter une bétonnière électrique ou thermique ? Telle est la
question… Essayons d’y répondre !
On va privilégier l’électrique pour une utilisation ponctuelle sur de petits chantiers.
Elle a beaucoup d’avantages comme son prix plus bas que sa cousine thermique, son poids plus faible et son besoin faible
en entretien. En revanche elle n’est pas très résistante et dépend de l’électricité pour fonctionner. Il faut donc être à proximité d’une
prise ou utiliser un groupe électrogène qui marche quant à lui à l’essence.
En parlant d’essence notre transition est toute trouvée puisque nous enchainons sur la bétonnière thermique qui fonctionne avec cette énergie. La bétonnière thermique est plus lourde, plus chère et plus résistante que l’électrique. On va l’utiliser sur des chantiers plus costauds avec une utilisation plus importante.

Précautions particulières

Quand on utilise de la chaux aérienne, il est nécessaire de porter des lunettes et des gants. Pour la chaux hydraulique il y a moins de risques et ce n’est pas très pratique, en revanche c’est toujours mieux d’utiliser ces équipements de sécurité.

Bon à savoir : La chaux se conserve 1 an à l’état de poudre si elle reste sans contact avec l’air. Lorsque vous achetez le produit, pensez à regarder la date d’ensachage. Plus elle est récente et plus la chaux est correcte.

Concernant les peintures à la chaux, elles se conservent dans des récipients hermétiques. Si l’eau s’évapore, la peinture ne peut plus être utilisée. Dans un pot adéquat vous pouvez les conserver de nombreuses années.

Quelques précautions lors de l’utilisation d’une bétonnière : sur de l’électrique, il faut faire attention à ce que la bétonnière ne rentre pas en contact avec de l’eau. Il faut vérifier que le moteur possède une protection contre les infiltrations d’eau pour éviter tous risques d’accidents. Il ne faut jamais mettre sa main dans la cuve lorsqu’elle est en mouvement, ne pas toucher à la couronne et ne rien verser d’autres que du sable, du ciment, de la chaux ou encore du gravier.

Fun fact : Sur une maison ancienne construite sur de l’argile sur laquelle on a ajouté des gouttières, on peut observer la maison bouger et les murs se fissurer au fil du temps. L’une des raisons est le fait que les gouttières empêche l’eau de tomber au pied du bâtiment et au sol de l’absorber. Par conséquent le sol en argile s’assèche et fait bouger le bâtiment.

Si vous vous demandez comment faire de l’enduit, nous vous proposons un stage sur l’enduit à la chaux de 2 jours, à Nevers (58) pour apprendre à réaliser toutes les étapes d’un enduit à la chaux, de la fabrication à la finition.

On espère que cet article sur la chaux vous a plu. Vous pouvez retrouver ces informations sur notre dépliant, en version pdf et téléchargeable gratuitement.

Guide sur la chaux fabrikable

Bonne construction à tous !

Ghislain, fondateur de fabrikable 🔨

Découvrez nos ateliers, cours et stages d’artisanat

Découvrez nos ateliers, cours et stages d’artisanat !